Après 12 années d'existence, la plate-forme grand public d'affinitiz n'a pas pu atteindre l'équilibre financier et va malheureusement fermer ses portes le 30 avril 2014. Pour plus d'information, merci de vous référer à cet article de blog.

ressources et documents (10)

janv.
13
0.0

En 2010 : tous sur une communauté ou chacun sa communauté ?

  • Par emeric le

J'ai fait cette courte présentation au cours de la soirée connect qui s'est tenue hier soir au pied de la Tour Eiffel.

Le but est de mieux comprendre les grandes tendances du web social pour 2010 et la place que peuvent y trouver les marques et organisations.

janv.
3
0.0

Media sociaux : prédictions 2010 en 140 caractères

  • Par emeric le

Une présentation très intéressante dans laquelle vous retrouverez les prédictions 2010 des meilleurs experts américains dans le domaine des media sociaux. A lire !

déc.
26
0.0

L'email reste le meilleur canal de communication sur le web (pardon à Facebook, Twitter et les autres ;-)

  • Par emeric le

J'ai récemment eu une conversation amusante dans le cadre de laquelle on me prédisait la mort annoncée de l'email comme moyen de communiquer sur Internet. La raison de la certitude de mon interlocuteur était la récente décision du Boston College de ne plus donner d'adresses email à ses étudiant. Il me soutenait que les jeunes de la génération Y n'utilisaient plus l'email est que là était la raison de cette décision du Boston College. Ce n'est pas tout à fait vrai ;-)


Mais au delà de cette querelle amicale, il est vrai que l'on entend de plus en plus de marketeurs 2.0 auto-proclamés annoncer la mort de l'email et vous pousser à ouvrir votre page facebook et votre compte Twitter pour suivre "ce qui se fait" et être là où les gens sont aujourd'hui. Si vous voulez mon avis, les gens sont à 95% derrière leur boîte email et à 5% ailleurs quand ils communiquent sur le web. Bien sûr, je ne dis pas que ce sera toujours le cas, mais en tout état de cause, c'est le cas en 2009/2010, et très certainement pour encore quelques années.


On peut toujours communiquer sur Internet avec les outils de dans 5 ans, mais oublier ceux d'aujourd'hui est dangereux...


Et comme je n'aime pas affirmer des choses qui ne soient pas démontrée par des chiffres incontestables, je vous renvoie sur le résultat d'une récente étude emarketer qui démontre que l'email reste, de très très loin, le meilleur moyen pour obtenir un bon taux résultat sur l'envoi d'un message.


- Taux de conversion : l'email est ROI

Qu'il s'agisse d'obtenir un acte d'achat ou un abonnement (inscription à une newsletter, à une communauté, etc.), l'email est le moyen de communication qui obtient le meilleur taux de conversion. 10 fois plus que le partage sur Facebook et 90 fois plus qu'avec Twitter !


- Partager du contenu avec ses amis : toujours l'email

Même quand il s'agît de partager un contenu avec ses relations, c'est encore l'email qui reste en tête avec 46% des partages constatés, 33% pour Facebook et 6% pour Twitter.


- Pages vues après le clic : toujour l'email

S'il est vrai que l'email présente le taux de clic le plus bas (Twitter ayant le plus élevé), c'est par contre celui qui offrira le plus grand nombre de pages-vues post clic (2,95 pages/vues contre 1,66 pour Twitter).


La conclusion de l'étude? Quand il s'agît d'offrir aux internaute un moyen de partager du contenu avec leurs réseau, l'email reste le moyen le plus utilisé.


Communiquer avec son audience grâce à Facebook et Twitter est certes intéressant sur de nombreux plan, mais l'email doit rester l'outil central. Et ce sera probablement le cas encore quelques temps...


nov.
27
0.0

Le journal le Monde génère 13% de son audience grâce à ses blogs

  • Par emeric le

Cette information révélée par Neteco démontre à quel point une stratégie d'audience basée sur le contenu généré par les utilisateurs peut avoir du sens et être efficace! Pour une marque (comme le Monde), s'appuyer sur une communauté d'experts extérieurs put être une formidable source de trafic.


Si l'on devait faire une analyse comparée du ROI du trafic généré sur le Monde.fr (87% de l'audience - coût de création des contenus par l'équipe de journalistes du Monde) et sur leur plate-forme de blogs (13% de l'audience - coût de la plate-forme + coût de modération / animation éventuels), je pense que l'on serait très étonné :-)

nov.
5
0.0

Réseau social + mail marketing = duo gagnant !

  • Par emeric le

Un excellent article de Jeff Bullas qui démontre, chiffres et études à l'appui, que les "heavy users" des media sociaux sont aussi "heavy users" de l'email. En bref, ceux qui utilisent beaucoup les réseaux sociaux sont également gros utilisateurs de l'email et plus récéptifs aux mail marketing.


Donc si vous voulez optimiser vos campagne d'emailing, adressez-les à ceux qui utilisent fortement les réseaux sociaux.


Mieux encore : créez votre propre plate-forme web sociale pour collecter les emails qui vous serviront ensuite de base à des actions de mail marketing ciblées et efficaces !


Voir l'article.



oct.
24
0.0

But what the f**k is social media ?

  • Par emeric le

Un présentation décalée que j'ai trouvé très bien faite et différente des autres. A mettre dans mon top 10 des meilleures présentations sur le sujet.

Elle fait suite à une première présentation datant d'il y a un an et exactement dans le même ton.



oct.
17
0.0

10 (nouveaux) chiffres intéressants sur l'utilisation professionnelle des blogs et des médias sociaux

  • Par emeric le

Une autre présentation de l'agence Dijonnaise Dix Katre toujours aussi pertinente et bien documentée. Personnellement, je trouve ces chiffres très forts. Ils devraient en faire réfléchir plus d'un...


oct.
17
0.0

10 chiffres intéressants sur l'utilisation professionnelle des blogs et des médias sociaux

  • Par emeric le

Cette excellent présentation de l'agence Dijonnaise dix katre fourmille de chiffres éloquents sur le poids de Media Sociaux dans l'usage d'Internet et l'intérêt que cela peut représenter pour les marques et entreprises.


sept.
12
0.0

Objection N°2 : les media sociaux sont un effet de mode, ça va passer comme le reste !

  • Par emeric le

Pour répondre à cette objection, je ne vais pas faire de longs développements, je vais plutôt vous inviter à visionner cette démonstration en vidéo réalisée pour promouvoir le livre Socialnomics.

Cette video déjà visionnée par plus de 560.000 internautes (elle a déjà fait le tour de la blogoshère !) parle d'elle-même...




août
14
0.0

Objection N°1 : "Je ne veux pas me lancer dans le web social car les internautes vont dire du mal de ma marque"

  • Par emeric le
  • Dernier commentaire ajouté

Cette objection est probablement la plus courante dans celle que nous rencontrons au quotidien lors de nos démarche auprès des responsable marketing et communication de grands marques. La peur de la "vindicte populaire" est en effet très ancrée dans l'esprit des dirigeants d'entreprises et d'organisation et pour eux, donner la parole à leurs clients est parfois plus synonyme de risque que d'opportunité. Et même si cette peur ne va parfois pas jusque là et que le sentiment d'opportunité domine, l'anxiété demeure!


Cette peur est-elle justifiée? Quelles sont les réalités sur le "terrain"? que faut-il faire pour éviter les retours négatifs? Et les traiter quand ils arrivent? Faisons ici le tour de cette question...


1° La réalité est bien moins dure que vous ne le craigniez

L'idée selon laquelle seuls les râleurs et les mécontents s'expriment sur Internet est fausse! Saviez vous que sur Tripadvisor 67% des avis étaient positifs à très positifs? 11% moyens et seulement 21% mauvais à très mauvais (en savoir plus ici). Dans le même sens, une étude menée par emarketer sur les outils bazaarvoice en novembre 2007 démontre que sur les avis laissés par des internautes sur les sites e-commerce, 36% sont très positifs, 51% sont globalement positifs, 11% sont moyens et seulement 2%sont négatifs! (en savoir plus ici).

Et si vous décidiez de laisser vos clients dire du bien de vous plutôt que de craindre leurs critiques?


2° Les internautes critiques ne vous attendront pas pour s'exprimer

Aujourd'hui, entre les sites d'avis, les forums contestataires et la facilité à créer des blogs, les moyens offerts aux internautes pour s'exprimer sur une expérience négative avec votre marque ne manquent pas, et ils ne s'en privent pas. Le danger de cette contestation désorganisée est qu'elle vous échappe totalement. Si aujourd'hui certains de vos clients se plaignent de vos prestations, vous n'êtes pas en mesure de le savoir, ni de le mesurer, ni, plus grave encore, d'y répondre efficacement pour "éteindre l'incendie". Et le danger est ici bien plus grand.

Comme nous le verrons ci-après, le meilleur moyen de traiter les commentaires négatifs et d'y répondre de la bonne manière. Si vous ne pouvez savoir où ils se trouvent, vous ne pouvez y répondre et le mal qui sera fait à votre image sera bien plus grand. Dans la majorité des cas, les internautes "en viennent aux mains" car ils n'ont pas été écouté et entendus, donnez vous les moyens de gérer efficacement leur mécontentement plutôt que de les laisser monter en colère irraisonnée. Voir cet article intéressant de webreport, l'agence qui anime la communauté de clients de Cdiscount : la "fourmilière". Cette communauté officielle de la marque a en effet été mise sur pied pour contrer une initiative indépendante contestataire qui nuisait beaucoup à l'image de Cdiscount (le forum bien nommé "C-galere"!). En savoir plus ici.


3° Le meilleurs moyens de gérer les mécontents est... de les écouter !

Il n'y a pas de pire attitude par rapport aux commentaires négatifs que de les laisser sans réponse! Or si ces derniers s'expriment en dehors de votre ecosystème, il y a de grandes chances que vous n'en sachiez rien et que vous les laissiez prospérer et prendre une ampleur qu'ils n'auraient jamais du prendre s'ils avaient été traités correctement et rapidement.

Imaginez que vous êtes un club de vacances et que l'un de vos clients aille exprimer son mécontentement sur son séjour chez vous sur un site tiers d'avis de voyages et que vous n'en sachiez rien. Les autres vacanciers qui liront cet avis sans réponse risquent de se décider à ne pas partir chez vous pour leur prochaines vacances! Par contre, si vous avez pu répondre à ce commentaire en admettant les défauts de votre offre dans ce cas précis, en vous engageant à y remédier, en proposant des solutions, l'effet de ce commentaires sera très probablement bien amoindri. Les futurs lecteurs de ce commentaire auront ainsi la preuve de votre bonne foi, de votre professionnalisme et de votre désir de faire mieux pour vos clients. Quelle sera leur impression et leur image de vous à votre avis?

Ne prenez plus le risque de laisser vos clients s'exprimer sans pouvoir y répondre de manière adéquate, saisissez cette opportunité qui vous est offerte de "tuer dans l'oeuf" les voix contestataires qui pourrait s'élever en les écoutant et en leur démontrant que leur avis compte pour vous.


Pour conclure, une phrase du fondateur de tripadvisor (Steve Kaufer), relevée dans l'une de ses interview : "The popular belief that people only take the time to post something when they want to vent or discuss a bad experience is simply not true; at least in our experience. The majority of our over 20 million reviews and opinions we have received on TripAdvisor are positive ones. People are simply compelled to give back to a community that has given to them."






Connexion
Création d'un membre
Création d'un espace
Inscription à une communauté